18 nov. 2014

Admin

Des associations et collectifs qui luttent contre les violences faites aux femmes

Des associations et collectifs oeuvrent en Île-de-France dans le champ de la lutte contre les violences faites aux femmes, en voici une liste non exhaustive.

 

 

Observatoire Régionale des violence faites aux femmes (ORVF) - Centre Hubertine Auclert 
L’ORVF produit une veille documentaire et met en réseau des actrices et des acteurs franciliens engagés dans la lutte contre les violences faites aux femmes en Île-de-France. 
> 7 impasse Milord, 75018 Paris - 01 75 00 04 40 - http://www.centre-hubertine-auclert.fr/

 

Fédération Nationale Solidarité Femmes
Le réseau Fédération Nationale Solidarité Femmes regroupe les associations féministes engagées dans la lutte contre toutes les violences faites aux femmes. Il coordonne le numéro national d’écoute destiné aux femmes victimes de violences : 
Contacts > 75, Boulevard Macdonald , 75019 PARIS - Ligne Violences Femmes Info : 39 19 
 

 

L’Escale (centre d’accueil et d’hébergement pour les femmes victimes de violences)
L'association L’Escale gère un service d’accueil et deux services d’hébergement dans les Hauts-de-Seine destinés aux femmes victimes de violences conjugales ou familiales, aux femmes réfugiées politiques, aux femmes confrontées à la violence de leurs enfants, à l'inceste, au viol, aux mutilations sexuelles, au mariage forcé, aux violences au travail.
> 48, avenue Gabriel Péri, 92 230 Gennevilliers - 01 47 33 09 53 - http://www.lescale.asso.fr/

 

Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AFVT)
L'AVFT est une association féministe autonome qui défend les droits au travail et à l'intégrité de la personne en offrant une permanence d’écoute, d’accueil, de soutien moral, et de conseils, juridiques, aux personnes victimes de violences sexuelles, sexistes et de discriminations au travail. 
>  51 boulevard Auguste Blanqui, 75013 Paris - Permanence téléphonique : 01 45 84 24 24 - http://www.avft.org/

 

Femmes pour le dire, Femmes pour agir
L'association réunit en priorité des femmes et des hommes en situation de handicap, quelle que soit leur singularité, afin de lutter contre la double discrimination qu’entraîne le fait d’être femme et handicapée.
> 2 rue Aristide Maillol, 75015 Paris - 01 45 6 63 97 - http://fdfa.fr/ 

 

Voix de femmes
Ligne d'écoute anonyme et confidentielle destinée aux femmes victimes ou confrontées au mariage forcé. 
> Ligne d’écoute : 01 30 31 05 05 - http://www.association-voixdefemmes.fr/

 

Osez le féminisme !
Le réseau associatif Osez le féminisme réunit depuis 2009 des militantes et militants féministes dans une vingtaine d'antennes réparties sur tout le territoire français et plus de 2 000 adhérents.
http://www.osezlefeminisme.fr/ 

 

Colère : nom féminin
Association diffusant et vendant des t-shirts aux profits des associations et des actions de lutte contre le harcèlement de rue. 
http://colerenomfeminin.bigcartel.com/

 

Stop Harcèlement de rue 
Collectif et site ressource réunissant des individus de tous horizons, "désireux de porter la lutte contre le harcèlement « de rue » via des actions dans l’espace public". `
> Collectif parisien : stopharcelementderue@gmail.comhttp://www.stopharcelementderue.org/

 

Fédération Nationale Gams
La Fédération nationale GAMS s'engage contre les mutilations sexuelles féminines, les mariages forcés et/ou précoces ou les autres pratiques traditionnelles néfastes à la santé des femmes et des filles.
> 01 43 48 10 87 - http://www.federationgams.org/

 

Stop Violences Femmes 
Stop Violences Femmes est un numéro d’appel et une campagne de sensibilisation et de communication et un site Internet ressource lancés par le Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes. 
> Ligne Stop Violences Femmes Info : 36 19 http://stop-violences-femmes.gouv.fr/

 

Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
Le Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles – CNIDFF est un réseau de 114 centres d'informations en France métropolitaine et d’outre-mer et de 1380 permanences implantées en milieu rural, urbain et en zones sensibles. 
>  7 rue du Jura, 75013 Paris - 01 42 17 12 00 - http://www.infofemmes.com/

 

Maison des Femmes de Paris
L’association gère et anime un "espace féministe, laïc et ouvert à toutes les femmes" dans le 12ème arrondissement de Paris.
>  163 rue de Charenton, 75012 Paris - 01 43 43 41 13 - http://maisondesfemmes.free.fr/

 

Du côté des femmes
L'association basée à Cergy œuvre pour l’autonomie des femmes, pour affirmer les droits des femmes et leur place dans la société dans les domaines de l’accès à la formation et à l’emploi, la lutte contre l’isolement et le soutien face aux difficultés notamment suite à des violences conjugales, l’accès à la culture et aux loisirs. 
>  Cergy : 21, avenue des Genottes, 95 800 Cergy Saint-Christophe - 01 30 73 51 52 //  Sarcelles : 4-6, allée Montesquieu, 95 200 Sarcelles - 01 30 73 51 52 - http://www.ducotedesfemmes.asso.fr/

 

Libres terres des Femmes
L’association basée dans le 19ème arrondissement de Paris a pour missions l'accueil, l'information, le soutien et l'accompagnement des femmes victimes de violences. 
>  111, boulevard Mac Donald, 75019 Paris - http://www.ltdf.fr/

 

Femmes inter associations - Inter service migrants (FIA - ISM)
FIA-ISM est un réseau national d’associations de femmes, créé en 1987, réunissant 80 associations dans toute la France, 600 élus d’associations, plus de 500 salariés et autant de bénévoles. 
> 21 Ter rue Voltaire, 75011 Paris - 01 44 85 96 46 - fia.ism@wanadoo.frhttp://www.fia-ism.fr/

 

Jeunes Violences Ecoute 
Dans le cadre de sa politique de lutte contre les violences, notamment en milieu scolaire, la Région Ile-de-France a créé en 2000 le dispositif "Jeunes Violences Ecoute", constitué d’un forum, d'un numéro vert anonyme et gratuit et d'un site internet.
>  Ligne d’écoute : 0808 807 700 - http://www.jeunesviolencesecoute.fr/

 

SOS Victimes 93 
SOS Victimes 93 vient en aide aux personnes qui résident ou qui travaillent en Seine-Saint-Denis victimes d’infraction pénale : agressions, viol, cambriolage, vol, accident de la circulation…
> 5, rue Carnot, 93000 Bobigny - 01 41 60 19 60 /  01 48 95 14 47 - sosvictimes93@wanadoo.fr

 

Fédération Femmes solidaires
Femmes Solidaires est un mouvement féministe, reconnu mouvement d’Education Populaire et bénéficiant d’un statut consultatif spécial auprès des Nations Unies. L’association défend les valeurs fondamentales de laïcité, de mixité, d’égalité pour les droits des femmes, de paix et de liberté.
> 01 40 01 90 90 - http://femmes-solidaires.org/

 

Fédération nationale d'aide aux victimes et de médiation
Fédération généraliste des association d'aide au victimes et proches de victimes d'agressions, de vols, d'escroqueries, d'accidents de la route ou autres infractions 
> Ligne d’écoute :  08.842.846.37 (prix d'un appel local, 7jours/7 de 9h à 21h) - http://www.inavem.org/

 

N'hésitez pas à nous envoyer vos informations si vous souhaitez que nous intégrions votre association à cette page. 

14 nov. 2014

Admin

#TakeBackTheMétro La campagne qui veut faire dérailler le sexisme

Pour dénoncer le harcèlement que subissent les femmes dans les transports, Osez Le Féminisme a lancé « #TakeBackTheMétro ». Une campagne décalée, qui mise résolument sur l’humour.

 

 

Flyer de la campagne de sensibilisation Osez le féminisme Take Back The Métro

Pour dénoncer le harcèlement que subissent les femmes dans les transports, Osez Le Féminisme a lancé « #TakeBackTheMétro ». Une campagne décalée, qui mise résolument sur l’humour.Elles disent « stop » ! Fin octobre, les militantes de l’associationOsez Le Féminisme (OLF) ont lancé leur campagne « #TakeBackTheMétro » pour dénoncer le harcèlement qui vise les femmes dans les transports en commun. « En discutant, nous nous sommes rendues compte que nous y étions toutes confrontées. Après avoir « brainstormé », nous avons alors décidé de constituer un groupe de travail, ouvert à celles qui souhaitaient s’impliquer ce sujet. L’une des premières étapes, très importante, a été de récolter des chiffres : en juillet, des militantes sont donc partie dans le métro pour réaliser une enquête », explique Anne-Cécile Mailfert, l’une des porte-parole de l’association. Bilan ? 94% des femmes interrogées disent avoir subi des comportements sexistes sur le réseau parisien, qu’il s’agisse de sifflements, de remarques sur leur physique ou d’agressions sexuelles.

Un constat qui, s’il n’a pas surpris les militantes, les a poussé à travailler sur leur mode d’action. « Ce que nous voulions, c’était reprendre le métro, si possible en s’amusant » poursuit Anne-Cécile Mailfert. Outre la pétition destinée à mobiliser les régies de transports publics, OLF a ainsi choisi de détourner les messages de prévention placardés dans le métro de la capitale, en s’inspirant d’une action menée dans le métro londonien. «Attention ! Ne mets pas tes mains sur mes fesses, tu risques de te faire gifler très fort !», lit-on par exemple sur l’un de leurs visuels/autocollants, reprenant le célèbre dessin de Serge le Lapin. « C’est une façon d’interpeller la RATP, qui a fait des campagnes contre les incivilités, la fraude... mais jamais contre les agressions sexuelles, qui sont pourtant un délit ! », rappelle Pauline Arrighi, porte-parole d’OLF. Un moyen, aussi, de parler au grand public. « Derrière leur côté drôle, ces campagnes amènent les gens à réfléchir. Cela permet de faire passer plus facilement nos messages », estime-t-elle. 

Pari gagnant : le site a reçu 80 000 visites en une journée, les visuels ont été vus pas moins de 400 000 fois, et la presse a massivement relayé leur campagne. De même, leur « Teuf de meufs », organisée le 30 octobre dans le métro parisien, n’est pas passée inaperçue. Dans le cadre de « #TakeBackTheMétro », des militantes ont en effet réalisé un happening festif au milieu des passagers, coiffées de perruques à paillettes. « C’est un outil sympa et efficace, qui permet de discuter avec beaucoup de monde, y compris des gens qui ne se sentent pas forcément à l’aise avec le féminisme. Et puis, symboliquement, c’est très fort, car ça permet aux femmes de se réapproprier le métro », souligne Pauline Arrighi. Résultat : OLF a déjà prévu d’organiser d’autres « Teuf de meufs » dans les prochains mois, cette fois-ci sur le réseau francilien et en province.

14 nov. 2014

Admin

Le Centre Hubertine Auclert se mobilise contre le cyber-sexisme

 

 

Entretien  avec Clémence Pajot, directrice du Centre Hubertine Auclert, qui a pour mission de promouvoir l’égalité femmes-hommes sur le territoire francilien. Interview réalisée le 22 novembre 2014.

 

« Avant de combattre un phénomène, il faut d’abord le connaître. »  

Qu’est-ce que le cybersexisme ?

Les violences à caractère sexuel et sexiste sur le web reflètent les stéréotypes sur les femmes, véhiculés par la société. Ce sont des actes agressifs telles les injures, le harcèlement ou le chantage, perpétrés sur les réseaux sociaux. On distingue différentes formes de cyber-sexisme. Le happy slapping ou le cyber-lynchage consiste à filmer une agression dans la réalité et à la faire ensuite tourner sur les réseaux sociaux. Le revenge porn intervient en général après une rupture amoureuse ; c’est la diffusion de films tournés dans l’intimité d’une relation sexuelle, avec le consentement de la partenaire, mais diffusés ensuite contre son gré. Le terme de slut shaming désigne des formes d’humiliation de jeunes filles dont la tenue et l’allure ne correspondent pas aux normes dominantes dans la société. Enfin, le sexting, ce sont des messages à caractère sexuel envoyés à une personne contre sa volonté. Ces actes sont extrêmement graves et provoquent une grande souffrance chez les victimes.

 

Ces phénomènes, liés à l’explosion des réseaux sociaux, sont relativement récents. Sont-ils encore isolés ou en voie de généralisation ? 

Alors qu’ils sont encore très peu connus et analysés, ces comportements se sont hélas banalisés. Un sondage, que nous avons réalisé entre octobre et novembre avec IPSOS auprès des 15-20 ans, indique qu’une lycéenne sur quatre a été victime d’humiliations ou de harcèlement en ligne. Les résultats démontrent également une grande impuissance face à cette violence : 76% des victimes ne savent pas comment réagir, alors qu’elles sont 97% à vouloir le faire.

 

Par quels moyens comptez-vous lutter contre le cyber-sexisme ? 

Avant de combattre un phénomène, il faut d’abord le connaître. Or, il n’existe quasiment pas d’études sur le sujet ni en France, ni en Europe. Ainsi, l’Observatoire régional des violences faites aux femmes, qui a été créé au sein du Centre Hubertine Auclert en 2013, organise une conférence internationale le 25 novembre dans l’objectif de faire un état des lieux des connaissances sur la cyber-violence, et de dégager des réflexions sur la manière de la prévenir. Nous avons invité des experts et des expertes d’horizons très différents : comme Catherine Blaya, présidente de l’Observatoire international de la violence à l’école, et auteure du livre « Les ados dans le cyberespace : prises de risque et cyber-violence », un colonel de gendarmerie dirigeant la division de lutte contre la cybercriminalité, ainsi que deux chercheuses britanniques, mais aussi des membres de l’Education nationale, des collectivités locales. C’est important de mobiliser tout le monde autour de ce sujet. Nous avons déjà reçu plus de 200 inscriptions à l’évènement, preuve de l’intérêt que suscite la notion de cyber-sexisme. 

 

Et pour toucher le grand public ?

Début 2015, nous lançons une campagne de prévention destinée aux jeunes avec des affichages dans le métro, relayés par des messages sur les réseaux sociaux. Car, pour sensibiliser les jeunes, il faut aller sur leur terrain. Notre Centre s’est d’ailleurs mis à explorer le numérique dès 2013, en créant un cycle de conférences « Hubertine est un geek », consacré aux rapports entre le féminisme etles NTIC, et notamment la façon de les utiliser pour défendre les droits des femmes. 

 

Pour plus d’informations : 

www.centre-hubertine-auclert.fr

28 oct. 2014

Kokoya

Cliché Théâtre Action - Regards croisés

Mise en place d’ateliers, avec la compagnie Kokoya et Delphine Beaumont, photographe, autour du regard sur soi, sur l’autre, sur notre cité, sur notre quartier qui ouvriront sur une exposition, …

Kokoya International, compagnie théâtrale Présente « CLICHE THEATRE ACTION ; regards croisés »

Mise en place d’ateliers de « théâtre débat action » (TDA) avec les jeunes :

• Mise en situation des récits vécus sur les discriminations, mise en débat théâtral en vue d’étude collective à la transformation de ces conflits.

Mise en place d’ateliers photo avec Delphine Beaumont : 10 ateliers avec le Groupe Témoins • Réalisation d’un reportage photographique ; • Création d’une exposition photographique (street expo des séries d’images réalisées (affichage extérieur) ;

• Création d’un catalogue photos (catalogue de l’exposition) – journal / fanzine.

Participation active à chaque étape du TDA et du Théâtre Témoignages « histoires vraies et théâtre » : conception, interview, écriture, mise en espace/mise en scène, réalisation d’un reportage photographique, création d’un catalogue et d’une exposition. Les témoins privilégiés ils seront interviewés à leur tour à l’issue de ce parcours/suivi du projet.

Création d’un spectacle « Histoires vraies et théâtre » à partir des témoignages collectés lors des ateliers TDA sur les discriminations vécues et sur les mécanismes de discrimination.

Nous recueillerons les paroles des personnes « victimes » de discrimination (origine, handicap, âge, orientation sexuelle …) en rapport avec les priorités régionales, nous veillerons également à ce qu’une équité Homme/Femme soit respectée.

Initiation et accompagnement artistique pour création d’un blog (co-formation lors de l’atelier photo)

Nous choisirons ensemble (participants, artistes, acteurs sociaux, etc.) sur quelles discriminations nous travaillerons. Mais d’ores et déjà, nous avons pris contact avec des associations qui sont en charge des discriminations liées aux orientations sexuelles, au racisme et au sexisme.

Ce projet est porté par

15 allée Gagarine

94200 Ivry-sur-Seine > Voir la fiche de cette structure

Vous êtes intéressés par ce projet ?

Contactez la structure

28 oct. 2014

Kokoya

Embrouille, débrouille et autres tchatches sur les discriminations

La Maison de Quartier du Petit Ivry et la compagnie de théâtre Kokoya ont le plaisir de vous inviter à ** "Embrouille, Débrouille et autres tchatches ...

La Maison de Quartier du Petit Ivry et la compagnie de théâtre Kokoya
ont le plaisir de vous inviter à

** "Embrouille, Débrouille et autres tchatches ... sur les discriminations" **

écrit à partir de témoignages (avec Yvette Bruneau-Thénard, Buszko-Mollot, Isabelle Labrousse, Léo Messe)

le vendredi 7 novembre à 19h
à la Maison de Quartier du Petit Ivry
41, rue Jean Le Galleu
94200 Ivry sur Seine


(M° Pierre et Marie Curie ligne 7)_

E N T R E E L I B R E - Bienvenue à toutes et à tous !!!

Pour toute information contact cie Kokoya 06 79 84 37 00, Maison de Quartier 01 72 04 66 05

Dates

Du 7 nov. 2014 au 7 nov. 2014

Vous êtes intéressés par ce projet ?

Contactez la structure

21 oct. 2014

Frederic Praud

Paroles d'Hommes et de Femmes sur Facebook

Page de l'Association Paroles d'Hommes et de Femmes sur Facebook pour suivre notre actualité

Page de l'Association Paroles d'Hommes et de Femmes sur Facebook pour suivre notre actualité

https://www.facebook.com/parolesdhommesetdefemmes?fref=ts

Vous êtes intéressés par ce projet ?

Contactez la structure

21 oct. 2014

Frederic Praud

Bande Dessinée "LES MIGRANTES3

Retrouvez la bande dessinée "LES MIGRANTES" , tome 4 de la collection Parcours de Migrants de Paroles d'Hommes et de Femmes

Retrouvez la bande dessinée "LES MIGRANTES" , tome 4 de la collection Parcours de Migrants de Paroles d'Hommes et de Femmes

https://www.youtube.com/watch?v=qRUENRqU3jA

Vous êtes intéressés par ce projet ?

Contactez la structure

21 oct. 2014

Frederic Praud

100 TEMOINS 100 ECOLES en images

Les intervenants migrants dans les établissements scolaires.... la mémoire source d'actions éducatives

Les intervenants migrants dans les établissements scolaires.... la mémoire source d'actions éducatives

https://www.youtube.com/channel/UCxbvUMqfBASYkpl4usnPk0w

Vous êtes intéressés par ce projet ?

Contactez la structure

21 oct. 2014

Frederic Praud

LE PARIS DU LIVRE ASSOCIATIF

LE PARIS DU LIVRE ASSOCIATIF

Carrefour des Associations Parisiennes - 181 Avenue Daumesnil 75012 PARIS

SAMEDI 08 NOVEMBRE 10H à 18H

La deuxième édition du PARIS DU LIVRE ASSOCIATIF es

LE PARIS DU LIVRE ASSOCIATIF

Carrefour des Associations Parisiennes - 181 Avenue Daumesnil 75012 PARIS

SAMEDI 08 NOVEMBRE 10H à 18H

La deuxième édition du PARIS DU LIVRE ASSOCIATIF est organisée par le collectif Paroles d’Hommes et de Femmes, Sortir du pétrole et le FORIM

Cet événement en partenariat avec le Carrefour des Associations Parisiennes accueillera une soixantaine d’associations éditrices et distributrices du livre associatif

A l’occasion de ce moment inter-associatif, les associations présentes pourront mutualiser leurs projets et leurs visions de l’édition associative articulés autour de 4 pôles :

Citoyenneté et Mémoire, Ecologie, Solidarité Internationale et Arts Graphiques

Cette journée sera rythmée par une conférence-débat, une table ronde, deux ateliers pour parents-enfants et une exposition d’Artisans du monde

10h : Ouverture du Paris du Livre Associatif

****10h30 – 12h30 : Table ronde sur le thème de l’édition numérique (salle de conférences 1er étage) De l’édition papier à l’édition numérique, est-ce que les réseaux associatifs sont prêts ? Intervenants : Gabriel GASO de la FACEEF (Fédération d’Associations et Centres d’Emigrés Espagnols en France), Khady SAKHO NIANG Présidente du FORIM, Amar NAFA Adjoint à la Déléguée Générale de Génériques et Frédérique STIETEL Présidente des Editions de l’Incident Animée par Frédéric PRAUD de l’association Paroles d’Hommes et de Femmes ****

14h – 15h30 : Atelier exploration pour parents-enfants (centre de documentation 1er étage) Entrez dans le monde de l’art par l’observation… des cailloux ! Autour du livre Les cailloux de l’Art Moderne de Mauro Bellei. Une introduction aux grands artistes du XXe siècle (Duchamp,Pollock….) Pour tous, petits et grands de 3 à 99 ans Animé par l’association PEEKABOO Réservation conseillée à cdoc@paris.fr

14h – 17h : Conférence-débat « Comment un livre peut changer le monde ? » (Salle de conférences 1ère étage) En quoi l’objet livre peut bouleverser les consciences et changer les perspectives du monde - Autour du livre « Manuel de la transition, de la dépendance au pétrole à la résilience locale » (publié par SILENCE) de Rob HOPKINS lecteur Serge ORRU (Conseiller, Développement Durable Energies Environnement auprès de la Maire de Paris) - _Autour de la bande dessinée « Les Migrantes » lecteur Marc Cheb Sun, auteur, éditorialiste (publié par l’association Paroles d’Hommes et de Femmes,2014) _ http://www.marc-chebsun.com/ http://differentnews.org/qui-sommes-nous/ - Autour du livre « L’intelligence Interculturelle » auteurs Michel SAUQUET et Martin VIELAJUS (éditions Charles Léopold Mayer) - Autour du livre « En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté » (éditions Quart Monde) lecteur Jean-Christophe SARROT (co-auteur) Animée par Christian CASCIO, directeur du CAP

16h – 17h30 : Atelier exploration du livre pour parents-enfants (centre de documentation 1er étage) Une première découverte des Prélivres de Bruno Munari par des explorations tactiles, visuelles et sonores. Repartez avec votre livre tactile créé lors de l’atelier ! Pour les bébés de 6 mois à 2 ans et leurs parents Animé par l’association PEEKABOO Réservation obligatoire à cdoc@paris.fr

https://www.facebook.com/pages/Le-Paris-du-Livre-Associatif/541498235908613

Exposition « Autres échanges, autre monde : pour un commerce équitable » mise à disposition par l’association Artisans du monde

     ASSOCIATIONS PARTICIPANTES 

 

LES CO_ORGANISATEURS

A propos du CAP : Le CAP (Carrefour des Associations Parisiennes) est un centre de conseils et de documentation pour les porteurs de projets associatifs et les associations parisiennes mais également un lieu de formation aux pratiques associatives. Il est aussi un espace de rencontres à travers des cycles de conférences des agoras et de nombreux autres événements.

A propos de Sortir du Pétrole : Sortir du Pétrole est une association qui a pour but de favoriser la transmission et la compréhension des connaissances relatives aux questions écologiques, notamment la problématique énergie-climat et ses solutions. Cela prend actuellement la forme d’un site internet d'information, www.sortirdupetrole.com, avec également d’autres projets de publications.

A Propos de Paroles d'Hommes et de Femmes : L’association Paroles d’Hommes et de Femmes utilise la mémoire recueillie dans tous les lieux et sous toutes ses formes, pour créer du lien social. Le projet d'échanges interculturels intitulé "100 témoins pour 100 écoles" vise à valoriser la mémoire des migrants aînés francophones directement auprès des jeunes et de l'Education Nationale. L'association a également édité une collection de bandes dessinées, "Les Migrants", réalisées à partir des récits des témoins participant à la démarche. http://www.helloasso.com/associations/paroles-d-hommes-et-de-femmes La collection de bandes dessinées sera disponible sur le stand de l'association Paroles d'Hommes et de Femmes ainsi que les ouvrages des témoins migrants qui viennent avec nous raconter leur parcours de vie dans les établissements scolaires. ** LES MIGRANTES / https://www.youtube.com/watch?v=qRUENRqU3jA ouvrage imprimé en mai 2014 et disponible sur notre stand

A Propos du FORIM : Le Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations (FORIM) est une plate-forme nationale qui réunit des réseaux d’Organisations de Solidarité Internationale issues de l’Immigration (OSIM) engagés dans des actions d’intégration «ici», en France et dans des actions de développement dans les pays d’origine. Ces réseaux sont structurés, à l’échelle nationale : - Sous la forme de Fédérations d’OSIM [FOSIM] autour d’un pays d’origine, d’une région d’origine ou d’un secteur d’intervention - Sous la forme de Collectifs d’OSIM [COSIM] autour d’une région de résidence en France Le FORIM représente environ 700 associations intervenant en Afrique subsaharienne, au Maghreb, en Asie du Sud-est, aux Caraïbes et dans l’Océan Indien. Créé en mars 2002, il témoigne de la volonté de ses membres de s’associer à toutes les composantes de la société civile française afin de favoriser l’intégration des populations issues des migrations internationales, de renforcer les échanges entre la France et les pays d’origine des migrations et de contribuer au développement de leur région d’origine.

Dates

Du 8 nov. 2014 au 8 nov. 2014

Vous êtes intéressés par ce projet ?

Contactez la structure

1 oct. 2014

Isabelle DUMONT

FEUILLES D'AUTOMNE DES ECRIVAIN-E-S HANDICAPE-E-S ET DES AUTRES - FEMME, ECRITURE, HANDICAP

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir (FDFA) lance sa quatrième édition des Feuilles d’Automne sur le thème « Femmes, écriture, handicap », samedi 18 octobre 2014, à la Maison Internationale

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir (FDFA) lance sa quatrième édition des Feuilles d’Automne sur le thème « Femmes, écriture, handicap », samedi 18 octobre 2014, à la Maison Internationale de la Cité Universitaire de Paris. Ce rendez-vous littéraire où seront présent-e-s 60 auteur-e-s vise avant tout à conjuguer féminisme et handicap. La journée sera ponctuée par des tables rondes et des interventions dont celles de nos invitées d’honneur, « les pionnières » Benoîte Groult, Françoise Héritier et Michelle Perrot.

À travers un foisonnement de productions et au carrefour d’une multiplicité de genres littéraires (biographies, fictions, autobiographies, essais) des auteur-e-s handicapé-e-s et des auteur-e-s valides apporteront leur regard et leur témoignage sur leur handicap ou celui d’un-e de leur proche. L’objectif : favoriser la diversité comme chance et richesse afin de lutter contre la double discrimination liée au genre et au handicap.

Si la littérature est l’expression de la société, comment interpréter la place accordée à la littérature sur le handicap ? Pourquoi certain-e-s de ces auteur-e-s demeurent encore dans l’ombre ou peinent à trouver une reconnaissance ? Auteur-e-s, éditeur-e-s, intervenant-e-s et participant-e-s tenteront de répondre à ces interrogations et pourquoi ne pas inciter certain-e-s d’entre vous à se lancer dans l’aventure de l’écriture ?

Lieu

Maison Internationale de la Cité Universitaire de Paris
Espace Adenauer
17, boulevard Jourdan
75014 PARIS
Accès par le 24, bd Jourdan pour les personnes à mobilité réduite

RER B : Cité Universitaire
Tram : 3a – arrêt Cité Universitaire
Tram accessible aux usagers de fauteuil roulant

Horaires :
Samedi 18 octobre 2014 de 9h à 18h

Accessibilité des débats :
Traduction en LSF, vélotypie, boucle magnétique, programmes en braille ou en caractères agrandis (sur demande lors de l’inscription)

Entrée
Participation solidaire à l’accessibilité : 10 €
Gratuit pour les auxiliaires de vie accompagnant une personne en situation de handicap
Entrée gratuite pour les adhérent-e-s de FDFA à jour de leur cotisation
Règlement sur place – uniquement par chèque ou espèces.

Pour s’inscrire :
Le nombre de places étant limité, l’inscription est obligatoire
Merci de vous inscrire en ligne :
https://docs.google.com/forms/d/1w7SYhZ2Xhfhj_HpZ7VjUlkKILFW09Z4Iy-ShA2H...

Programme

Animation de la matinée : Philippe Lefait

9 h 00 : Ouverture de la journée par Ségolène Neuville, Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion et Maudy Piot, présidente de FDFA.

9 h 45 : Lecture d’un texte de Benoîte Groult par Danielle Michel-Chich, journaliste.

10 h 00 : Table ronde réunissant des « pionnières » du féminisme : Benoîte Groult, écrivaine ; Françoise Héritier, anthropologue ; Michelle Perrot, historienne ; Jeanne Cordelier, écrivaine ; Laure Adler, journaliste ; Catel Muller, dessinatrice. Animation : Danièle Brun

Discussion avec la salle.

Impromptu par le groupe d’action féministe La Barbe

Intervention de Laurence Rossignol, Secrétaire d’État chargée de la famille, des personnes âgées et de l’autonomie

11 h 30 : Rencontre avec les auteur-e-s pour une séance de signatures

13 h 00 : Déjeuner libre

Animation de l’après-midi : Danielle Michel-Chich

14 h 00 : Intervention de Charles Gardou « Savoir et handicap : vers de Nouvelles Lumières ? »

14 h 30 : « Écriture et Handicap » avec des auteur-e-s-surprise à découvrir… lors d’une rencontre express
Discussion avec la salle.

Impromptu avec La Barbe.

Conclusion par Charles Gardou et Maudy Piot

16 h 30 : Rencontre avec les auteur-e-s pour une séance de signatures.

Auteur-e-s présent-e-s :
Séverine ARNELD-HIBON, Jeanne AUBER, Fatima-Ezzahra BENOMAR, Marie-Pierre BLANCHET, Brigitte BRAMI, Alain BRON, Chantal BRUNO, Jeanne CORDELIER, Emmanuelle DAL’SECCO, Georges DE CAGLIARI, Geneviève de CAZAUX, Mino DERIVE, Karima DJELID, Catherine DUFOUR, Philippe DUMONT, Association FALEAC, Emmanuelle FILLION, Charles GARDOU, Marie GARNIER, Victor GAUGRY, Anna GHIONE, Marie GIULIANA, Georges GRARD, Benoîte GROULT, Maud GUELY et Rachel VINE-KRUPA, Françoise HERITIER, Marie-Laure HUBERT NASSER, Annick JOFFRE, Laurence KIBERLAIN, Éléonore LALOUX et Yann BARTE, Dominique LAPORTE, Sylvie LE BRAZIDEC, Taï-Marc LE THANH, Philippe LEFAIT et Pom BESSOT, Christèle LEPINE, Bénédicte MARTIN, François MENARD, Sophie MERCERON, Danielle MICHEL-CHICH, Jean-Sébastien MORVAN, Catel MULLER, Ernestine Antoinette NGO MELHA, Isabelle NIEMEZCKI-MIGOTTO, Michelle PERROT, Geneviève PIERART, Alain PIOT, Maudy PIOT, Boris RAZON, Christelle REMI, Delphine RENARD, Jacques ROLLAND, Ryadh SALLEM et Valérie DELATTRE, Muriel SALMONA, Christophe SCHAEFFER, Marie-Laure SOUPLET, Janine TEISSON, Fabienne THOMAS, Éliane VIENNOT, Romain VILLET
Avec : les éditions iXe, la Plume de l’Argilète, Livres Accès et la librairie Violette & C°

La librairie Violette & C° sera sur place pour la vente des ouvrages présentés par les auteur-e-s.

Journée organisée avec le soutien de la Région Ile de France, de la Mairie de Paris, de Malakoff Médéric, de la fondation MAAF et de Violette & C°

Dates

Du 18 oct. 2014 au 18 oct. 2014